Une citation courante dans le milieu informatique dit que l’erreur se trouve toujours entre la chaise et le clavier. Elle me paraissait allant-de-soi étudiante, elle m’est devenue profonde et vraie avec le peu d’expérience que j’ai eue. L’erreur est très souvent humaine.

Je partage ici une liste d’erreurs que j’ai faites dans le passé et qui peuvent encore m’arriver, en informatique et plus généralement dans le monde du travail.

Ne pas prioriser les tâches

La priorisation est essentielle pour une bonne exécution des tâches. Les tâches urgentes à traiter avant toutes les autres, les plus difficiles idéalement en matinée lorsque la mémoire cérébrale est fraîche. Ne pas prioriser ses tâches pousse à une mauvaise gestion du capital temps et du capital énergie, ce qui peut mettre dans des situations très délicates au cour de la journée.

Ne pas faire de planning

Un bon planning conditionne une journée. Il la transforme soit en superbe journée productive, soit en une série de tâches débutées et jamais terminées. Un sentiment très amère.de frustration s’en suit, avec une impression de n’avoir rien fait de la journée.

Ne pas lire avant de cliquer sur un bouton

Évident mais pas si souvent fait. Dans la foulée d’une manipulation il peut arriver de cliquer sur une succession de bouton sans prendre le temps de lire attentivement l’énoncé, la cause de tellement d’erreurs évitables ! C’est toutefois un risque à prendre si certain(e) de bien connaître le périmètre, si maître et non un débutant de l’écosystème et du produit.

Ne pas prendre le temps de lire posément une erreur et paniquer

L’erreur fait parti de l’informatique, c’est une loi. Le but n’est pas de ne pas avoir d’erreurs, le but est de savoir les accepter (le plus gros boulot pour une débutante), savoir les reconnaître, savoir les lire et les analyser, savoir les reproduire et les expliquer.

Ne pas faire de documentation

La documentation est l’un des essentiels en informatique, elle permet pour un projet ou un code de lister les grandes lignes nécessaires à leur réalisation. Un code, une configuration mal ou pas documentés pousse à des erreurs d’organisation et occasionne de plus importantes ressources allouées aux tâches. Elle permet une sauvegarde des connaissances.

MDMF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.