Demain n’existe pas encore, hier n’est plus. La seule chose que nous possédons est notre temps présent, ce temps qui est un présent, un cadeau que nous devons ouvrir et découvrir.

Il n’y a pas de réelle recette contre la procrastination. C’est un état que nous pouvons avoir pour des raisons diverses et variées, souvent même très justifiées pourquoi pas; c’est un état qui nous est personnel. Et même si une personne se mettrait devant pour nous brandir un discours moralisateur et/ou logique pour nous faire sortir de cette torpeur et paresse, cette décision est avant tout personnelle. C’est bien à la charge de la personne souffrant de paresses et/ou de procrastination de comprendre le pourquoi elle ne parvient pas à passer à l’action, elle doit apprendre à faire face à ses craintes intérieures.

Ces racine de ces craintes peuvent-être multiples, nous pouvons compter :

  • Un maque criard d’informations et de visibilité qui crée un sentiment d’inconfort, de confusion et d’incertitude chez la personne. Un esprit encombré n’est pas un esprit créatif et qui prend de bonnes décisions.
  • Une non-compréhension et une non-adhésion à la tâche qui lui est demandé de faire.
  • La peur du résultat, la peur de la réussite ou de la peur de l’échec, la peur de la suite après le résultat attendu
  • La croyance de tout contrôler et de tout maîtriser, donc de se permettre de remettre à plus tard ce qui peut être fait maintenant. Un Problème d’égo peut-être à gérer et également d’orgueil.

Avec toutes ces causes de sources de procrastinations, il est possible de se faire un auto-diagnostique qui permettra d’aller de façon objectif vers l’avant. S’enfermer dans des carcans est un résultat de l’ignorance. A un moment de l’état d’avancement de chaque personne, selon l’évolution de vie, elle rencontrera des difficultés auxquelles elle devra faire face avec le moins d’émotionnel possible. Ses difficultés bien que réelles ne doivent pas être ignorées mais acceptées, puis travaillées pour ne plus en être un souffre douleur.

Le passage à l’action est un choix, selon l’objectif fixé. Il ne faut pas se laisser distraire ou impressionner, que ce soit par ses propres démons intérieurs, ou par les sirènes du monde extérieurs.

La vies est une successions d’étapes à franchir et valider. Plus vite nous nous en rendront compte, mieux c’est.

Se libérer des chaînes qui nous emprisonnent – comme la procrastination- est le premier pas vers le contentement de soi.

MDMF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.