Une société en souffrance, un peuple en souffrance, qui perd le moral, en dépression est un peuple incapable de se battre et de se fédérer pour une cause commune, c’est un peuple qui ne peut pas voir au-delà de sa situation misérable personnelle qui bien entendu être très douloureux à gérer, surtout dans des conditions économiques telles qu’en Afrique.

Nous pouvons considérer le corps humain comme une machine biologique, et comme toute machine, un entretien fréquent et une vidange sont nécessaires voir impératifs pour une pérennité du système. Avons-nous réellement conscience de l’importance d’une bonne santé ? Sans rentrer dans des détails médicales, une liste non exhaustive.


Quels sont les intérêts derrière une bonne santé collective ?

1. Nous avons tous droit à une bonne santé, pour les enfants cette bonne santé est même de l’ordre de l’éthique. Elle ne doit absolument pas dépendre d’un quelconque niveau social.

2. Une population en bonne santé effectue ses activités quotidiennes avec vigueur et rigueur. Rien de plus essentiel pour une nation grandissante que la vigueur et la rigueur pour atteindre rapidement ses objectifs fixés.

3. Une population en bonne santé est moins malheureuse, donc plus investie dans son travail au quotidien et peut même certaine fois faire preuve de créativité et d’inventivité.

4. Les dépenses en soin de santé seront réduites de manière non négligeable non seulement par les différents gouvernements, mais aussi par le citoyen lambda lui-même, se qui permettra de réinjecter ses fonds dans des domaines plus stratégiques comme l’Education, l’entreprenariat, l’innovation, la revalorisation culturelle et bien d’autres.

La santé collective, à la différence de la santé publique ne doit pas être uniquement à la charge des autorités publiques, mais doit-être une implication de tous pour tous. Nous devons être les acteurs de nos propres vies, et cela passe par l’entretien et le maintien de notre santé. Cessons de déléguer nos pouvoir à une élite quelconque, armons-nous de science, de courage et de patience ; la renaissance Africaine par et pour des hommes, des femmes, enfants et personnes âgées fortes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.