Le mot « meilleure » peut ici paraître subjectif pour certaines personnes à la sensibilité pas assez exercées, mais je suis sure que nous nous comprenons. Je tiens tout de même à donner quelques explications.

Le mot meilleur n’a pas pour vocation de jugement, être meilleur c’est se donner entièrement dans une activité pour en tirer ou y apporter le maximum de valeur, sans demi-mesure, c’est savoir se remettre en question et sortir de sa zone de confort avec la volonté d’obtenir un résultat positif.

  1. Augmenter son indice d’enseignabilité

« L’indice d’enseignabilité » n’est pas une expression de moi, c’est l’invention d’un célèbre auteur qui exprime très bien un fait : la nécessité de garder une bonne ouverture à l’inconnu. Suis-je trop orgueilleuse pour admettre ne pas tout connaître et donc épouser et accepter le nouveau, le renouveau ? Devenir meilleur passe par le croisement et brassage d’informations, donc par l’apprentissage. Notre indice d’enseignabilité doit demeurer haut. Il faut rester humble et aspirer juste au meilleur.

2. Définir ses priorités et les accepter

Devenir une personne plus compétente dans son domaine n’est pas qu’une question de compétences, mais également un réel souci d’appétences ou un minimum d’intérêt pour la question. Alors, quelles sont tes priorités ?

3. Connaître ses points forts et ses points faibles

Analyste ou fonceur ? Expression ou introspection ? Acceptation des critiques et remarques ? Remise on question ? Plutôt exécutant ou architecte ? Voici quelques questions qui permettront de construire une personnalité type pour la construction de sa carrière professionnelle.

4. Connaître les outils de son domaine d’activité et les maîtriser au mieux

Le métier de l’IT nécessite souvent de faire énormément de veille technologique. Il est vrai que ce n’est pas la réalité de tous les secteurs d’activité, mais connaître et garder une maîtrise des outils phares est plus que nécessaire car est le reflet d’un certain niveau de technicité.

5. Appartenir à un réseau qui pousse à être un meilleur(e)

Échanger avec des personnes qui aspirent à être meilleures et qui poussent au meilleur est totalement gratifiant et stimulant. Elles sont une source d’inspiration et de volonté d’aller de l’avant, donc de se construire. Il existe pléthore de clubs, de groupes ou d’associations selon la discipline recherchée, il ne faut pas hésiter à les intégrer. Nous devenons les 5 personnes que nous fréquentons le plus souvent. Par simple effet de mimétisme, nous exprimerons aussi le meilleur de nous-mêmes en fréquentant un certain type de personnes.

6. Trouver un mentor

Un mentor est bien plus qu’une personne sympathique dans un réseau que nous connaissons. Les échanges ne se font pas toujours dans un cadre formel ou sérieux, quelques fois le mentor peut ne même pas savoir qu’il est lui-même ! Les échanges ne se font pas toujours dans un cadre formel ou sérieux, quelques fois le mentor peut ne même pas savoir qu’il est lui-même ! 

7. Croire au process !

Devenir expert ce n’est pas une navigation en eau douce bien au contraire. Il y aura de toutes façons des challenges à savoir relever, et le plus important est de croire au processus d’apprentissage.

Notre cerveau est naturellement performant, mais face à des pensées limitantes, une mauvaise alimentation ou de mauvaise habitudes de vie ses capacités peuvent drastiquement baisser. Le mieux est d’avoir une vision et chaque jour œuvrer un peu plus pour le concrétiser.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.