Je ne suis pas liseuse d’âme mais il y a bien des règles immuables auxquelles aucun de nous ne peut échapper, et l’une d’elle est de savoir reconnaître le fond d’une personne en observant simplement son comportement avec des personnes de son rang et inférieures à elle, lors de sa confrontation au succès et à la richesse.

Selon mon analyse, juger le mal qu’une personne souffrante financièrement et/ou émotionnellement pourrait commettre est immature, parce que ce n’est pas réellement elle qui agit, mais son instinct de survie qui, ayant pris le dessus sur elle, la pousse à commettre l’irréparable. Comme un mode automatique – Bien évidement il n’est pas question ici de justifier le mal mais de le comprendre.

Par contre une personne qui vient de pleines dents croquer une victoire, qui a l’égo bien nourrit, celle-ci n’est toujours pas pleinement consciente de ses agissements, mais en ressortira les plus purs et les plus vrais.

Après d’aucun pourrait me retorquer pourquoi juger plus sévèrement le mode automatique d’une personne riche que le mode automatique d’une personne pauvre ? Moi de lui répondre, qu’une personne nouvellement riche, à la différence d’une personne constance pauvre, à une surcharge de confiance en soi qui lui donne la légitimité de se sentir supérieure à ses paires. Mais cette légitimité, si elle l’utilise pour faire du mal et non pour faire du bien, c’est qu’elle a fait son choix.

MDMF

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.