Du fait même que la mort soit une expérience que nous subirons-tous, ne pouvons-nous pas déjà conclure que nous naissons et évoluons dans un système déterministe ? Régit de lois qui nous surplombent ? Avec l’illusion de l’infini et du multiple possibles entre les deux extrémités ?

Le profilage psychologique permet de classer les individus par types, de les étiqueter en quelque sorte, de les regrouper par genre et donc de spéculer sur leurs goûts et agissements. Dès que nous avons ces goûts et choix potentiels, il devient alors plus évident, de lancer des pronostiques sur leurs chemins de vie et cheminements.

Nos vies deviennent prévisibles lorsque nous nous laissons porter par nos instincts primaires, lorsque nous acceptons de nous laisser uniquement guider par nos sentiments, émotions et envies. C’est un fait, ces éléments sont réellement manipulables à souhait dès qu’ils sont identifiés. Il est crucial, en tout cas pour les personnes soucieuses garder du contrôle dans leur vie personnelle, de les identifier.

Les personnes qui ont accès à ces bases d’informations n’hésiteront pas à surfer sur l’émotionnel pour ternir les mases sous leur joug et profiter pour s’en faire du profit. En créant des programmes non subversifs, qui inhibent la réflexion et poussent à des reflexes prévisibles.

C’est parce que nous sommes maîtres de nous-même, et que nous savons identifier rapidement les red flags et les triggers qu’il sera plus facile de s’extraire d’une manipulation servant les desseins de personnes tiers.

Le destin tout tracé n’existe pas, mais il peut aisément se calculer, avec des marges d’erreurs à considérer.

A défaut d’avoir une destinée, ayons une destination ?

MDMF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.