La capacité émotionnelle de s’accepter entièrement tel que nous sommes, de savoir observer ses propres limites, observer ses incapacités, reconnaître ses propres défauts, observer de façon neutres que dans les faits nous ne sommes pas cette personne que nous croyons être, n’est pas une chose facile à construire. Cela demande de blesser soi-même son propre ego, et ce n’est jamais agréable les premières fois.

Il faut accepter de brûler l’homme de paille que nous nous sommes fabriqués, le regarder devenir cendre pour être libre de se contempler soi-même. L’homme de paille et corrélations est cette image idéale que nous nous sommes faite de nous-même, de nos propres compétences, de nos proches. Cette image erronée nous empêche de nous réconcilier avec notre vrai soi et donc d’allez de l’avant. Cette image erronée nous rend légitimes d’avoir un type de comportement vis-à-vis d’autres personnes, nous rend légitime d’avoir des attentes des autres sans leur demander leur consentement. C’est une image qui peut nous freiner dans nos élans intrinsèques car elle est rarement alignée avec ce que nous sommes et ce dont nous avons besoins.

Cette image est née de ce que nous croyons de bons ou de mauvais, forgée par des logiques sacrificielles et des raccourcis de la pensée. Elle a pour conséquence soit du déni dans l’acceptation de notre réalité, soit un sentiment d’incapacité et d’impuissance qui nous donne l’impression de ne pas pouvoir surmonter les difficultés. Mais tout cela n’est qu’une conception de la pensée, elle peut être totalement modifiable.

Afin de brûler cet homme de paille et être enfin alignés avec qui nous sommes réellement, il faudra d’abord apprendre à faire taire son propre ego, ou à le piquer au vif. L’ego c’est ce << Moi – Je>> qui ne veut pas se remettre en question et souvent admettre la réalité, car il est convaincu de sa situation et pour lui il n’y a pas d’autres issus possibles.

Après avoir appris à faire taire son ego, vient la phase d’observation neutre, sans jugement aucun. Durant cette phase-ci, il faudra être attentifs à chacune de nos réactions devant des situations diverses, et être conscients de nos réelles compétences devant des sollicitations. Ce portrait robot de l’homme de paille ainsi dressé, il faudra lister les compétences et les qualités de la personne que nous souhaitons être, puis prendre la décision symbolique de brûler vif l’homme de paille qui nous empêche d’y arriver. L’ego associe une fausse image de nous-même que nous avons dans notre imaginaire. L’ego n’est pas une mauvaise chose en soit, la nécessité est de l’éduquer pour qu’il serve nos intérêts choisis et non subis. C’est une épine dans le pieds qu’il faudra retirer si nous souhaitons avancer avec plus d’aisance sur le chemin de notre vie.

MDMF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.