La personnalité Architecte ou INTJ, dans la grille de lecture de personnalité MBTI, présente beaucoup de points négatifs lorsqu’elle n’est pas contrôlée et maîtrisée et peut malheureusement faire tomber dans une dépression ou un comportement sadique. Mais il y a du bon et du mauvais en toutes choses, voici donc quelques pistes d’amélioration pour ce type de profile psychologique.

  1. Se décider à faire des plans d’action et s’en tenir, ne pas que faire des simulations mentales

La force et la faiblesse d’une personnalité INTJ est sa grande hantise de perdre du temps et de l’énergie dans des activités jugées « inutiles ». Cette crainte de perte de temps et d’énergie l’enferme dans une complaisance de juste faire des simulations mentales, ou à faire des optimisations ultimes sur des volontés qui ne sont pas encore matérialisées. Le portrait est vite dressé : il passe difficilement à l’action lorsque cette faculté n’est pas maîtrisée.

Parce que faire des simulations est l’un des gros passe-temps de ce profil, l’une des plus grosses difficultés est de cesser de vouloir vivre en tant que potentiel, mais de juste décider d’enfin s’incarner, de faire un choix et d’aller de l’avant. Se croire supérieure ou malin à juste redessiner le monde c’est ne pas vouloir accepter toute la complexité que ces changements obligent, et donc ne même pas comprendre véritablement cette volonté de reforme. Mais peut-être que cette façon de fonctionner est une manière de fuir une peur de l’échec ? Etre idéaliste a des avantages mais il faut souvent accepter la réalité.

2. Planifier sa vie sur minimum trois années

Parce que la planification et l’organisation sont l’un de nos moteurs principaux, et parce qu’intrinsèquement seule une belle vision nous galvanise et nous draine qu’il est important et primordial de se faire des plans de vie. Si cela n’est pas fait, un profil INTJ non conscient de ses besoins profonds peut tomber dans une paresse, n’être motivé(e) par absolument rien et donc certainement tomber dans une dépression.

3. Mettre plus d’émotions et de compréhensions dans son rapport à soi

Une autre chose essentielle à considérer est la compréhension de ses propres décisions vis-à-vis de soi même. Créer des dialogues intérieurs pour ne pas subir une décision parce qu’elle semble logique, mais parce qu’elle respecte toutes les parts en soi. Nous restons des êtres humains !

4. Mettre plus d’émotions et de compréhensions dans son rapport à l’autre

Ne pas surfer sur la vague de l’émotionnel a des avantages, notamment celui de trouver facilement des solutions à des problématiques de façon objective et lucide (surtout qu’analyser est notre mode de fonctionnement) . Mais certaine fois l’autre en face ne veut pas de solution mais juste être écouté. Apprendre à écouter l’autre nous permettra de mieux appréhender ses difficultés.

5. Développer son côté extraverti dans des circonstances choisies

Les INTJ savent être extravertis mais font le choix de ne pas l’être, pourtant la spontanéité a des plusieurs avantages à considérer. Sortir de sa zone de confort permet d’avoir un autre rapport au monde, et aussi d’être plus épanoui(e).

6. Parler avec des mots de raison et de logique non des mots d’émotion

La rationalisation et la logique sont l’une des forces de ce type de profil, pourtant ce n’est pas un système acquis pleinement mais qui doit se développer pour en saisir les finesses et les subtilités. Pour cela il faut investir pour un choix de mots et technique de langage bien précis et calculer pour expliquer clairement tout ce qui se passe mentalement.

7. Gérer et accepter ses contradictions

Etre INTJ c’est savoir gérer plusieurs contradictions comme : avoir une carrure et une mentalité de dirigeant mais adorer rester dans l’ombre, savoir expliquer les lacunes et les faiblesses des personnes autour de soi mais détester un travail mal fait et un manque d’engagement ou encore être un sacré volontaire tout rester fermement attaché à son indépendance. Cependant pour un INTJ ces contradictions sont toutes cohérentes les unes des autres du simple fait que ce sont des aspects qui se manifestent dans des circonstances totalement différentes et donc font appel à des connexions neuronales distincts.

Accepter sa versatilité et savoir en jongler ne peut-être qu’un gain en tant qu’INTJ épanoui.

8. S’entourer de personnes qui comprennent notre fonctionnement

Les INTJ peuvent être insupportables et contradictoires, cela peut être agaçant et épuisant pour des personnes qui n’ont pas la patience ou a volonté de s’y faire. Comprendre et accepter sa différence c’est faire le choix de se prioriser et de rester fidèle à soi malgré tout. S’entourer de personnes qui poussent à passer à l’action et gérer notre mental toujours en activité est toute fois intéressant.

9. Avancer lentement c’est toujours avancer

C’est la pratique d’une activité qui te fera prendre confiance face cette même activité, il ne sert à rien de se mettre la pression et de donner plus d’importance aux résultats qu’au processus qui permet d’obtenir ce résultat.

C’est normal de prendre confiance et ses aises avec quelque chose que tu pratiques constamment. Devenir maître et performant dans quelque chose. Débute quelque chose => Pratique jusqu’à ce que cela devient un reflexe => Vois les résultats qui se présenteront d’eux-mêmes.

MDMF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.